Royaume-Uni: Actualités et opportunités

Le déconfinement a commencé au Royaume-Uni le 11 Mai pour les salariés ne pouvant pas travailler de chez eux (industrie et construction). Le 1er Juin les écoles primaires ont ouvert aux enfants de deux sections spécifiques. Le 15 Juin les commerces non alimentaires ont pu ré-ouvrir. Et si les chiffres des taux d’infection continuent à s’améliorer, le 4 Juillet les autres activités pourront également commencer à reprendre (hôtellerie, restauration, loisirs).

Le gouvernement britannique a apporté depuis le début de la crise sanitaire un soutien important aux acteurs économiques : entreprises des secteurs les plus touches (hôtellerie, restauration, commerce de détail) mais aussi des autres secteurs indirectement impactes, employés, travailleurs indépendants, etc… Ces mesures ont pris la forme de prêts garantis par l’état, de chômage temporaire, de paiements différés d’impôts et taxes, de subventions. Elles ont permis d’amortir significativement l’impact de la crise sur l’économie.
Le coût de ces mesures pour le budget de l’état est actuellement estimé autour de 300 milliards de £.

Pour 2020 au Royaume-Uni, 2 secteurs sont parmi les plus protégés et continuent à dégager de nombreuses opportunités : l’agro-alimentaire et la santé. D’autre part, le secteur britannique des ventes en ligne, déjà le 3eme au monde avant le début de la crise, s’est encore renforcé depuis, avec des acteurs de plus en plus puissants. Plus largement des opportunités à venir dans le secteur de la distribution/ventes au détail qui va connaitre des évolutions importantes. Également des opportunités importantes dans le secteur des nouvelles technologies et ICT puisque le Royaume-Uni continue de combiner la présence d’universités de renom / des investissements élevés en R&D, un accès au capital via la 2eme place financière au monde, et un marché local de consommateurs très avides de ces nouvelles solutions.
De nombreux projets également à venir dans le secteur de la construction, notamment résidentielle car le pays manque toujours de logements.

En prévision de la sortie du Royaume-Uni du marché unique le 31 décembre, nous voyons une recrudescence de projets structurants de la part d’entreprise internationales exportant leurs produits au UK et qui font le choix soit de s’implanter localement, soit de procéder à des acquisitions / partenariats capitalistiques. En effet elles considèrent très justement que même après la sortie du marché unique, le pays constitue toujours l’un des principaux marchés en Europe.

Source : Expandys

Vous recherchez un Expert Opérationnel en Accompagnement International ?