Moyen-Orient : Les opportunités des secteurs du tourisme et du retail

Alors que le Moyen-Orient se prépare à accueillir 149 millions de touristes d’ici une vingtaine d’années, comment les pays du golfe s’adaptent à la mondialisation pour devenir une destination de premier choix ?

Pour répondre à leur volonté de devenir une destination de premier choix, les pays du golfe ont d’abord entrepris de diversifier leurs offres touristiques pour attirer d’avantage de touristes. Tout d’abord, les pays ont mis un accent particulier pour développer le tourisme culturel et religieux ainsi que le tourisme de shopping qui attirent chaque année de plus en plus de voyageurs. Ensuite, en développant de nouvelles formes de tourisme telles que le tourisme « d’expériences » (comprenant les festivales, les parcs d’attractions, les expositions & salons, les événements sportifs etc.) et le tourisme éco-responsable, les pays du Golfe souhaitent attirer un nouvelle cible de touristes qui se s’est développée ces dernières années.

Face à ce défis et pour se préparer à l’arrivée du nombre grandissant de touristes, les pays du Moyen-Orient investissent massivement dans le secteur du tourisme. L’Arabie Saoudite prévoit d’investir 45 milliards de dollars dans ce secteur pour accueillir 30 millions de visiteurs internationaux d’ici 2030, qui bénéficieront alors de procédures administratives simplifiées notamment des visas électroniques disponibles sous 24heures. Au Bahreïn, 1,1 milliards de dollars ont été investis dans l’aménagement de l’aéroport national pour atteindre une capacité de 14 millions de passagers annuel. Quant à l’Oman, ce sont 650 millions de dollars qui ont été également investis dans le secteur du tourisme.

Cette situation inédite profite déjà aux fournisseurs de biens et de services qui ont adaptés des offres « biens pensées » pour satisfaire les bénéficiaires. Entre les packages des hôtels adaptés à une clientèle plus modeste et des concepts stores, le secteur du luxe mise sur l’expérience et le sur-mesure pour renforcer la connexion émotionnelle entre la marque et le client. En effet, faisant face à une communauté de « globe trotteurs connectés » aux réseaux sociaux notamment à Instagram, les hôtels optent pour une stratégie qui met en avant les destinations. En parallèle, les retaillers s’adaptent, eux, aux usages digitaux, comme les miroirs digitaux pour simuler le maquillage et commencent à exploiter l’intelligence artificielle.

Face aux défis touristiques qu’ont entrepris les pays du Golfe, la transformation des marques et du secteur du luxe est déjà enclenchée au Moyen Orient et offrent de nombreuses opportunités dans les années à venir.

Source : CB News

Vous recherchez un Expert Opérationnel en Accompagnement International ?